Programmes

Concert symphonique de poche avec Jonas Vitaud

Ludwig van Beethoven
Symphonie n°2 ; version pour piano, violon et violoncelle (transcription du compositeur) 
Concerto pour piano n°3 ; version pour piano, 2 violons, 2 altos et violoncelle (transcription Pösinger/Küthen)

Le OFF avec Jonas Vitaud, piano

La transcription est au centre de l'activité créatrice de Beethoven. Deux grandes oeuvres symphoniques sont ici présentées dans leur version pour petites formations. La 2ème symphonie est jouée dans la transcription pour trio avec piano que Beethoven a lui-même réalisée. S'agissant du concerto n°3, qui fait dialoguer le piano avec un quintette à cordes à deux altos, Beethoven avait demandé à son ami Posinger d'en réaliser la transcription pour une exécution au Palais du Prince Lobkowitz, un mécène de Beethoven. Cette transcription incomplète a été retrouvée et achevée par le musicologue Hans Werner Küthen.

Hollywood années 20/30

Le OFF vous propose une immersion dans l'univers du jazz au cinéma, du ragtime des années 20 à Duke Ellington, en passant par George Gershwin et le Cotton Club. Sortez le pop-corn, le très fringant ensemble des musiciens de l'Orchestre de Paris vous embarque flâner entre les studios hollywoodiens et les clubs de jazz de Manhattan !

Concert de poche cordes

Richard Wagner - Prélude de Tristan et Isolde arrangé pour quintette à deux violoncelles par Maya Koch
Ludwig van Beethoven - Sonate à Kreutzer op. 47 arrangé pour quintette à deux violoncelles (1832)

Harmoniemusik

Beethoven, Ouverture de Fidelio, Symphonie nº7
(Transcriptions pour nonette à vents de W. Sedlak)

Revivez l’expérience musicale des grandes cours d’Europe du 19e siècle avec ce programme pour ensemble à vent !
A la fin du 18ème siècle, la facture des instruments à vent connaît un essor considérable. De nouvelles possibilités techniques et sonores s’offrent alors aux compositeurs qui vont doter cette famille instrumentale d’un répertoire spécifique. C’est l’émergence, un peu partout en Europe, d’un genre nouveau appelé Harmoniemusik. En témoigne ce programme autour de Beethoven avec deux magnifiques transcriptions d’époque que le compositeur a lui-même supervisé.

Une soirée chez Cocteau

Arthur Honegger - Danse de la chèvre pour flûte seul
Sergueï Prokofiev - Quintette pour hautbois, clarinette, violon, alto et contrebasse,
Igor Stravinski - Pastorale pour violon, hautbois, clarinette, cor anglais et basson
Darius Milhaud - Suite pour violon, clarinette et piano
Francis Poulenc - Sextuor pour vents et piano

Assez de Wagner et d’impressionnisme.” Tel était le mot d’ordre du Groupe des Six, réunis autour de Jean Cocteau.
Jean Cocteau fut le mentor du Groupe des six, formé de Milhaud, Poulenc, Honegger, Auric, Durey et Tailleferre. En 1918, dans Le Coq et l’arlequin, il dévoile sa profession de foi, fustigeant notamment Wagner : « Il y a des œuvres longues qui sont courtes. L’œuvre de Wagner est une œuvre longue qui est longue (…), parce que l’ennui semble à ce vieux dieu une drogue utile pour obtenir l’hébétement des fidèles ». À la souple Danse de la chèvre pour flûte, d’Honegger, succède le Quintette de Prokofiev, d’une alacrité humoristique et d’une verdeur tout à fait dans l’esprit du groupe. La Suite pour violon, clarinette et piano de Milhaud (comportant notamment un Divertissement et un Jeu) s’impose par son esprit, sa clarté. Une même vitalité ludique traverse le Sextuor de Poulenc.